Mise en œuvre Isolation Thermique par l'Extérieur

Publié le 25/03/2024
1194vues
29J'aime
0avis

Retrouvez dans ce tutoriel vidéo, étape par étape, les bons gestes et les préconisations essentielles à respecter lors de la mise en œuvre d’une isolation thermique extérieure par enduit mince sur isolant, en pose calée chevillée, pour un projet de rénovation énergétique. La série de tutos « Les bons gestes en vidéos » est une production collective du programme PROFEEL.

Étapes de chantier
  • Mise en oeuvre

  • Réception de chantier

  • Entretien - Maintenance

À propos du contributeur

Programme PROFEEL

Le programme PROFEEL est le fruit d’une mobilisation de 16 organisations professionnelles du bâtiment, rassemblées pour contribuer collectivement à la nécessaire accélération et fiabilisation des rénovations énergétiques.

Ce programme est financé depuis 2019 dans le cadre du dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE).

L’AQC assure la coordination globale et le secrétariat de cette démarche.

Résumé

Retrouvez dans ce tutoriel vidéo, étape par étape, les bons gestes et les préconisations essentielles à respecter lors de la mise en œuvre d’une ITE (isolation thermique extérieure) par enduit mince sur isolant (ETICS), en pose calée chevillée, pour un projet de rénovation énergétique. A chaque étape jusqu’à la réception des travaux, découvrez des points importants permettant d’assurer la qualité de vos travaux et la satisfaction de vos clients : 00:07 - Préparation Avant de commencer, des conditions minimales sont à vérifier : - la température ambiante doit être comprise entre 5 et 35°C, sans forte précipitation, - l'hygrométrie doit être inférieure à 80 % HR, le support doit être à une température supérieure à 5°C sans rayonnement direct, - assurez vous également du déport des descentes d'eau pluviale et de l'allongement de la toiture ou des couvertines avant de commencer Il sera nécessaire de prévenir le maître d'ouvrage si ces conditions ne sont pas remplies. N'oubliez pas vos équipements de protection individuelle tels que casque et lunettes masque gants et chaussures de sécurité ainsi qu'un harnais dans le cas de travaux en hauteur. 00:55 - Supports admissibles Les supports admissibles sont maçonnés ou en béton voire mixte avec revêtements peinture organique ou minéral. Les supports doivent être sains sans fissures, sans humidité, dépoussiérés et sans huile de décoffrage. Des étapes de nettoyage ou piquage décapage haute pression peuvent être à prévoir tout comme des réparations du support. En rénovation, le décapage n'est pas nécessaire si l'isolant est fixé mécaniquement par des chevilles. 01:21 - Essais des chevilles Des essais sont à prévoir avant le démarrage de la pose concernant la résistance à la traction des chevilles. Ces essais sont à réaliser pour les supports en maçonnerie pleine et creuse et béton cellulaire dont la constitution est inconnue ou non testé par le fabricant. 01:55 - Mise en œuvre des profilés La mise en œuvre de l'ITE commence par la pose des profilé de départ à 150 mm du sol fini dans le cas de sol sans pente. Un joint de 2 à 3 mm entre profil doit permettre la libre dilatation des profilés. Les profilés d'arrêt latéraux sont installés en limite des zones isolées, ici le garage local non chauffé, ne sera pas traité par l'ITE. 02:22 - Mise en œuvre des panneaux Ensuite la phase de fixation des panneaux peut commencer : le calage est réalisé par plot sans colle sur la tranche de l'isolant. Prévoir un calage en plein ou par boudin pour le premier et dernier rang d'isolant ainsi que tous les deux étages. Les panneaux doivent être calepinés en prenant en compte une pose à joints décalés de 200 mm avec harpage aux angles et coupe en L aux angles des menuiseries. Pour le polystyrène gris deux chevilles par panneau doivent être mises en place aussitôt le panneau calé; le complément des autres chevilles se faisant une fois les plots de calage sec. Le nombre de chevilles doit être adapté aux sollicitations du vent en dépression sur la façade. La continuité de l'isolation doit être assurée par le remplissage des vides. Des vides supérieurs à 5 mm doivent être comblés avec le même isolant. Un calfeutrement des joints plus fins entre 2 et 5 mm peut occasionnellement être réalisé avec de la mousse faiblement expansive. Les désaffleurements entre panneaux doivent ensuite être poncés et contrôlés avec une règle. 03:38 - Traitement des menuiseries Pour le traitement des angles de baies, des mouchoirs doivent être installés pour le renforcement des angles. Deux types de mouchoirs peuvent être utilisés au choix : les mouchoirs préformés en une pièce et des mouchoirs prédécoupés en deux parties. Au niveau des tableaux des menuiseries, des profilés dit de "raccord aux menuiseries" peuvent être installés. De même, des profilés avec gouttes d'eau ou larmier doivent être installés sur les arêtes horizontales. Des profilés sur les arêtes verticales peuvent être installés pour la pérennité de l'ouvrage sur ce point sensible pouvant être soumis à des chocs. 04:50 - Mise en œuvre du système d’enduit Vient ensuite la mise en œuvre du système d'enduit. Une première passe d'enduit de base est disposée à la surface de l'isolant : celle-ci permet également l'intégration de l'armature affleurante à la surface ainsi que la pose des cornières d'angles. Bien penser à prévoir un recouvrement de 100 mm de la trame. Après séchage, une deuxième passe d'enduit est à prévoir. Cette deuxième passe permet d'assurer que la trame est bien positionnée en épaisseur à 1/3 de la surface de l'isolant et à 2/3 de la surface de l'enduit. 05:35 - Mise en œuvre de la finition Après séchage à cœur, contrôlé grâce au test du couteau, vous pouvez mettre en œuvre la passe d'impression si elle est préconisée par le fabricant. Enfin une dernière passe en enduit de finition permet de finaliser la mise en œuvre. Après séchage complet de la passe de finition remontez les divers éléments déposés en privilégiant les fixations à rupteurs de pont thermique pour les colliers de descente d'eaux pluviales par exemple. 06:32 - Réception La réception de l'ouvrage fini avec le maître d'ouvrage est un contrôle visuel à l'œil nu, au pied de la façade, sans lumière rasante. Eviter le lever ou le coucher du soleil. Les tolérances de l'ouvrage fini sont une planéité de 7 mm sous une règle de 2m. Des faibles écarts de couleurs et d'aspect sont acceptés. N'oubliez pas de faire signer les consignes d'entretien et d'usage ainsi que le procès-verbal de réception disponible dans la collection "fiche de réception" sur www.proreno.fr. Le maître d'ouvrage est responsable du bon maintien de la ventilation du logement de l'entretien des évacuations d'eaux de pluie, ainsi que de l'entretien des façades, et de la réfection des parties détériorées après réception des travaux

Type de chantier
Concerne les lots

Sur le même thème